Aux origines du Tarot


 


Une brève histoire du Tarot montrant son lien avec la tradition juive.

Au origines du Tarot du Tarot

Si tu visites cette page, c'est que tu as envie de savoir ce qui se cache derrière les fameuses Lames du Tarot que l'on tire pour questionner l'oracle.

Assieds-toi confortablement, car tu vas bientôt découvrir, les arcanes sacrés et les mystères qu'ils recèlent...

Garçon assis confortablement pour apprendre, les mystères de l'initiation


Mais attention ! Je vais te donner un conseil avant de te lancer à la découverte de ces notions initiatiques : Ceci est une affaire sérieuse ! Ne la prend pas à la légère.

Prends garde

Aux origines du Tarot 

L’histoire du Tarot est incertaine et nous n’allons pas te présenter un travail d’expert sur son historicité, bien trop difficile à suivre, et passant par mille métamorphoses.

Les jeux de cartes, semblent-ils, sont originaires de Chine et les traces les plus anciennes remonteraient au 7ème siècle de notre ère. La Chine, c’est bien connu, était très avancée culturellement, et en cela, c’est bien légitime de lui rendre sa place en n’omettant pas de la mentionner.

On raconte qu’elles auraient pu transiter (les cartes et les Tarots) jusqu’à nous par l’intermédiaire des Mamelouk d’Egypte, ou des marchands mongoles, à la fin du 14ème siècle.

On retrouve la mémoire du nom italien « Tarochi » et du nom français « Tarot » pour la première fois au 16ème siècle.

Ce sera tout pour la petite histoire car, ce qui nous intéresse ici, ce sont les 22 Lames, ou Arcanes, du Tarot et leur origine sémitique. Tout particulièrement, lorsqu’il s’agit des jeux réservés à l’Art divinatoire.

Il y a 22 Lames majeures, tout comme il y a 22 lettres dans l’alphabet hébreu, mais aussi dans l’alphabet phénicien. Le nom Tarot mis à l’envers devient Tora(h). Et là, Bingo !

Tarot
=
Torah

On a affaire à un anagramme, pratique incontournable qui se produisait à foison dans tous les domaines initiatiques des temps passés. Nous aurons l’occasion d’en reparler dans les différents articles à venir…


 


Les Ourim et les Toumim

Ehpod Ourim et Toumim

Une autre piste, plus rarement évoquée, sont les Ourim et les Toumim de la tradition hébraïque mentionnées en plusieurs occurrences dans le texte du Pentateuque ('Houmash חומש ) de l’ancien testament (Torah).

Exode 28:30

« Tu joindras au pectoral du jugement l'Ourim et le Toumim, et ils seront sur le cœur d'Aaron, lorsqu'il se présentera devant l'Éternel. »

וְנָתַתָּ אֶל-חֹשֶׁן הַמִּשְׁפָּט, אֶת-הָאוּרִים וְאֶת-הַתֻּמִּים, וְהָיוּ עַל-לֵב אַהֲרֹן, בְּבֹאוֹ לִפְנֵי יְהוָה; וְנָשָׂא אַהֲרֹן אֶת-מִשְׁפַּט בְּנֵי-יִשְׂרָאֵל עַל-לִבּוֹ, לִפְנֵי יְהוָה--תָּמִיד 

Vénatata èl-khoshène hamishpat, èt haOurim vé èt-haToumim, véhayou al-lèv aharon, bévolifné « Hachem » ; vénassa aharon èt-mishpat bné-Israèl al-libo, lifné « Hachem » tamid.

Lévitique 8:8 :

« il posa sur lui le pectoral, et ajouta au pectoral les Ourim et les Toumim », 

וַיָּשֶׂם עָלָיו, אֶת-הַחֹשֶׁן; וַיִּתֵּן, אֶל-הַחֹשֶׁן, אֶת-הָאוּרִים, וְאֶת-הַתֻּמִּים

« Vayashèv alaïve, èt-ha’hoshèn ; vayitèn, èl-ha’hoshèn, èt-haOurim, véèt-haToumim»

 

Nombres 27:21

« II devra se présenter devant le Pontife Eléazar, qui interrogera pour lui l'oracle des Ourim devant le Seigneur : c'est à sa voix qu'ils partiront, à sa voix qu'ils rentreront, lui-même aussi bien que tous les enfants d'Israël et toute la communauté. »

וְלִפְנֵי אֶלְעָזָר הַכֹּהֵן יַעֲמֹד, וְשָׁאַל לוֹ בְּמִשְׁפַּט הָאוּרִים לִפְנֵי יְהוָה: עַל-פִּיו יֵצְאוּ וְעַל-פִּיו יָבֹאוּ, הוּא וְכָל-בְּנֵי-יִשְׂרָאֵל אִתּוֹ--וְכָל-הָעֵדָה

« Vélifné éli’azar, haCohèn Ya hamod, véshaal lo bémishpat ha Ourim lifné « Hachem » : al-piv yétsou véal-piv yavoou, hou vékhol-bné-Israèl ito—vékhol ha’èda »

 

Deutéronome 33:8

« Sur Lévi, il s'exprima ainsi : "Tes Toumim et tes Ourim à l'homme qui t'est dévoué; que tu as éprouvé à Massa, gourmandé pour les eaux de Meriba »

וּלְלֵוִי אָמַר, תֻּמֶּיךָ וְאוּרֶיךָ לְאִישׁ חֲסִידֶךָ, אֲשֶׁר נִסִּיתוֹ בְּמַסָּה, תְּרִיבֵהוּ עַל-מֵי מְרִיבָה

« ouLévi amar, Toumikha véOurikha léish khassidékha, ashèr nissito bémassa, trivéhou al-mé mérivah  »

1 Samuel 28:6

« Il consulta le Seigneur, mais le Seigneur ne lui répondit pas, ni par des songes, ni par les Ourim, ni par les prophètes. »

וַיִּשְׁאַל שָׁאוּל בַּיהוָה, וְלֹא עָנָהוּ יְהוָה--גַּם בַּחֲלֹמוֹת גַּם בָּאוּרִים, גַּם בַּנְּבִיאִם

Vayishal Shoul baïva, vélo anahou « Hachem » --gam békhalomot gam béOurim, gam bénéviim

 

Note : les deux suivant sont identique à une lettre près

Esdras 2:63

« Le gouverneur leur défendit de manger des choses éminemment saintes, jusqu'au jour où officierait [de nouveau] un prêtre portant les Ourim et les Toumim. »

וַיֹּאמֶר הַתִּרְשָׁתָא לָהֶם, אֲשֶׁר לֹא-יֹאכְלוּ מִקֹּדֶשׁ הַקֳּדָשִׁים--עַד עֲמֹד כֹּהֵן, לְאוּרִים וּלְתֻמִּים

Vayomèr hatarshata lahèm, ashèr lo-yakhlou mikodèsh haqodashim – ad amor Kohèn, léOurim ouléToumim

 

Néhémie 7:65

« Le gouverneur leur défendit de manger des choses éminemment saintes, jusqu'au jour où officierait [de nouveau] un prêtre portant les Ourim et les Toumim. »

וַיֹּאמֶר הַתִּרְשָׁתָא לָהֶם, אֲשֶׁר לֹא-יֹאכְלוּ מִקֹּדֶשׁ הַקֳּדָשִׁים--עַד עֲמֹד הַכֹּהֵן, לְאוּרִים וְתֻמִּים

Vayomèr hatarshata lahèm, ashèr lo-yakhlou mikodèsh haqodashim – ad amor Kohèn, léOurim ouToumim

 

 

Quel rapport entre, les Ourim et les Toumim, et les Lames du Tarot ?

Ehpod Ourim et Toumimn gravure


Et bien, comme tu l’as constaté, les Ourim et les Toumim étaient des sortes d’oracles que pouvait consulter le Grand Prêtre, le Kohen haGadol. Un oracle est un outil de divination tout comme le sont les Lames du Tarot.

Par ailleurs, et là est le point intéressant, les Ourim אוּרִים, qui se traduisent littéralement par : «les lumières», commencent par la lettre ׃


Aleph, 1ère lettre de l’alphabet hébreu.

א

En ce qui concerne les Toumim,, nous pensons que le vrai sens du mot a été perdu. On lui attribue, en général, le sens de perfection.

Dans l’hébreu moderne le mot est utilisé pour exprimer la naïveté ou l’innocence. Inutile de dire qu’il avait très certainement un tout autre sens originel. Probablement à l’inverses de Ourim (lumière). Peut-être signifiait-il «l’obscurité», ou encore «les profondeurs abyssales» …

Mais ce qu'il faut retenir, ici, c'est que :


Tav, est la dernière lettre de l’alphabet hébreu

ת

Le 12 pierres de l’Éphod 

En fait on ignore à quoi ressemblaient les Ourim et les Toumim, on sait seulement que le Grand Prêtre les portait sur son pectoral, « l’Ephod ».

Mais l’Éphod était déjà serti de 12 pierres précieuses, 4 rangées de 3 pierres, elles-mêmes symbolisant les 12 signes du zodiaque.


On a perdu la trace des ces objets et on sait peu de choses les concernant. Mais les Tarot sont apparus et ils sont constitués de 22 lames telles les 22 lettres de l’alphabet.


Les 22 lettres véhiculent toute la symbolique initiatique qui peut servir d’outil de divination. Nous aborderons cette question dans un autre article.



 


A ce stade, tu te dis sans doute que tu aimerais bien aller plus loin, je me trompe ?

En ce cas, pousse cette porte, il se pourrait bien que tu y trouves quelques merveilles supplémentaires...

 Pousse la Porte pour découvrir la suite


N'hésite pas à nous faire part de tes commentaires. Chaque contribution est la bienvenue